Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96%

  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Deluxe Dark Vador En Chambre De Méditation - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Les nouvelles Pops Star Wars sont là! Découvrez la nouvelle pop de Dark Vador En Chambre De Méditation tiré du film Star Wars: L'Empire Contre-attaque.   Dark Vador utilise cette chambre de méditation pour lui permettre de passer plus de temps sans son masque, chose qui lui est devenu impossible après le
  • Pop! Vinyl Lot de 2 figurines Han Et Leia - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Les nouvelles figurines Funko Pop! Star Wars sont enfin là! Han et Leia sont prêts à rejoindre vos collections!   Leia: "Je t'aime" Han Solo: "Je sais"   De film en film, Han et Leia ont continué de se rapprocher, même avec la présence de Chewbacca... de mission en mission Han laisse paraître ses émotions.
  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Luke Qui S'Entraîne Avec Yoda - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Découvrez les nouvelles figurines Pop! Star Wars! Vous pouvez désormais ajouter la Pop! Luke Qui S'Entraîne Avec Yoda à vos collections!   "N'essaie pas ! Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n'y a pas d'essai." Maitre Yoda à Luke Skywalker sur Dagobah Après la formation de l'Empire Galactique, Maître Yoda s'exile
  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Han En Carbonite - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Les nouvelles figurines Funko Pop! Star Wars sont désormais là! Han en Carbonite est prêt à rejoindre vos collections! "Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées, ça ne vaut pas un bon pistolaser au côté!" - Han Solo Lors de la Guerre Civile Galactique, Dark Vador a l'intention de mettre son fils
  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Leia (Bespin) - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Les nouvelles figurines Funko Pop! sont désormais là! Leia (Bespin) se tient prête à rejoindre vos collections!   "Princesse Leia à Han Solo : Vous voulez peut-être que je sorte pour pousser ? Han Solo : Pourquoi pas ?"   Leia Organa Solo a tenue plusieurs rôles durant sa vie, tour à tour Princesse d'Alderaan
  • Rue Des Plantes Propolis 60 gélules - défenses de l'organisme - 325 mg par gélules
    Complément alimentaire à base de propolis pour les défenses de l'organisme. La Propolis contient des flavonoïdes et des ?c?des phénols qui vont jouer le rôle de stimulateurs du système ?mmun?t?re . Ils vont ?n?t?er un accroissement des anticorps dans le sang. La propolis est un très bon complément pour
  • Rue Des Plantes Propolis 120 gélules - défenses de l'organisme - 325 mg par gélules
    Complément alimentaire à base de propolis pour les défenses de l'organisme. La Propolis contient des flavonoïdes et des ?c?des phénols qui vont jouer le rôle de stimulateurs du système ?mmun?t?re . Ils vont ?n?t?er un accroissement des anticorps dans le sang. La propolis est un très bon complément pour
  • ABUS SET abus Z-Wave protection contre les dommages causés par l'incendie
    Electricité Domotique, automatismes et sécurité Alarme : kit et accessoires Détecteur de fumée ABUS, enquête Centrale de commande Smart-Home compacte avec norme Z-Wave Compatible avec le système d'alarme sans fil abus Smartvest Nombreuses possibilités de configuration pour jusqu'à 60 scènes description
  • ABUS SET abus Z-Wave protection contre les dommages causés par l'eau Q712472
    Luminaire Ampoule Ampoule connectée ABUS, enquête Centrale de commande Smart-Home compacte avec norme Z-Wave Compatible avec le système d'alarme sans fil abus Smartvest Nombreuses possibilités de configuration pour jusqu'à 60 scènes description La différence en matière de sécurité Protégez-vous
  • Arkopharma Arkoroyal Défenses de l'Organisme Goût Orange 7 unidoses
    Leader sur le marché de la Gelée Royale, les Laboratoires Arkopharma vous proposent un véritable concentré de 2 actifs fortifiants alliant les bienfaits de la Gelée Royale et des probiotiques lyophilisés. Ce mélange très riche (minimum de 10 milliards de germes sélectionnés et garantis* par dose), vous aidera
  • Aedes Pistolet GELGUN applicateur de gel contre cafard, Goliath gel ..
    Pistolet applicateur de gel anti cafards, et anti insectes en plastique noir rigide, très simple d'utilisation et très robuste. il contient une molette qui permet le réglage du dosage de l'insecticide en gel.L'utilisation d'un pistolet d'application ...
  • SKINCEUTICALS (L'Oreal Italia) SkinCeuticals Ultra Facial Defense SPF50 + Creme Solaire Hydratante Visage 30 ml
    Skinceuticals ultra defense faciale spf 50 ? quoi ca sert? Skinceuticals ultra facial defense SPF 50 est un ecran solaire pour le visage qui protege la peau contre les dommages des rayons UVB et UVA qui sont les principaux responsables de l'apparition precoce des signes du vieillissement, a une formule sans
  • SKINCEUTICALS (L'Oreal Italia) SkinCeuticals Mineral Radiance UV Defense SPF50 50ml creme solaire
    SkinCeuticals ?clat mineral UV Defense SPF50 Protection contre le soleil La creme solaire coloree formulee avec des filtres 100% mineraux offre une protection de haut niveau contre les rayons UVA et UVB, ameliore la couleur naturelle de la peau et lui donne de la brillance Fluide solaire colore avec des
  • Pique-assiettes Tartinable à l'Ail des Ours Bio 120g
    Fraîchement cueilli en forêt, l’ail des ours surprend par son goût frais et puissant. Ce tartinable, ou pesto revisité, est délicieux sur des pâtes ou des tartines apéritives, c’est un régal avec des dés de poulet, dans un burger végétarien ou avec des légumes sautés. INGRÉDIENTS : Ail sauvage* (45%), huile
  • La ferme de Capcinier Ail des ours frais à l'huile d'olive - 180g
    L'ail des ours bio de la ferme de Capcinier, la saveur printanière par excellence. Un ail légendaire d'histoire et en gout ! Description de l'ail des ours frais à l'huile d'olive : La Ferme de Capcinier vous permet de retrouver la saveur de l'ail des ours frais grâce à sa recette mélant des feuilles d'ail des
  • La ferme de Capcinier Ail des ours frais à l'huile d'olive - 90g
    L'ail des ours bio de la ferme de Capcinier, la saveur printanière par excellence. Un ail légendaire d'histoire et en gout ! Description de l'ail des ours frais à l'huile d'olive : La Ferme de Capcinier vous permet de retrouver la saveur de l'ail des ours frais grâce à sa recette mélant des feuilles d'ail des
  • L'Anza Healing Smooth Thermal Defense Heat Protector (200ml)
    Le Spray thermoprotecteur Healing Smooth de L'Anza est un outil de coiffage qui protège vos cheveux contre la chaleur tout en offrant une tenue extrême et une brillance exceptionnelle. Ce spray thermoprotecteur est idéal pour une utilisation avec les fers en céramique, les fers à friser et le séchage au
  • Vilac Table et Chaise Ours à Chapeau par Ingela P. Arrhenius
    Achetez Table et Chaise Ours à Chapeau par Ingela P. Arrhenius ((B)7733+7735) de la marque Vilac avec L'Armoire de Bébé, la boutique puériculture des futures mamans branchées et leurs bébés tendances.
  • Vilac Hochet Maracas Ours par Ingela P. Arrhenius
    Achetez Hochet Maracas Ours par Ingela P. Arrhenius (7770) de la marque Vilac avec L'Armoire de Bébé, la boutique puériculture des futures mamans branchées et leurs bébés tendances.
  • Gum Gingidex Bain de Bouche Traitement d'Attaque anti-plaque - 300ml
    Gum Gingidex Bain de Bouche Traitement d'Attaque anti-plaque est indiqué dans la lutte contre la plaque dentaire et la santé de vos gencives. Grace à son système double action anti-plaque à base de Digluconate de chlorhexidine et de chlorure de cétylpyridinium, cette solution aide à améliorer l'équilibre des
  • NOSTRA Isolation contre les bruits de pas - Convient au chauffage par le sol,
    Revêtement sol et mur Outils de pose et mise en œuvre Pose parquet Sous-couches parquet et stratifié NOSTRA, Sous-couche isolante de haute qualité avec une très grande stabilité à la pression, y compris un pare-vapeur ! L'isolation aux bruits de pas en EVA avec ALU-PET convient parfaitement comme
  • NOSTRA Isolation contre les bruits de pas - Convient au chauffage par le sol,
    Revêtement sol et mur Outils de pose et mise en œuvre Pose parquet Sous-couches parquet et stratifié NOSTRA, Sous-couche isolante de haute qualité avec une très grande stabilité à la pression, y compris un pare-vapeur ! L'isolation aux bruits de pas en EVA avec ALU-PET convient parfaitement comme
  • Pistolet de peinture par gravité alu anodisé bleu - PREVOST - CAR GO 41
    Réglage de répartition de peinture. Réglage du débit de peinture. Godet 0.6 litre en polyamide. Réglage du débit d'air comprimé. Pression de service : 3.5 bar à 5 bar. Aiguille acier inoxydable. Débit d'air : 250 à 320 l/minPoids : 0.6 kg. Raccordement : G 1/4 BSP. Applications : automobile et industrie.
  • House Of Disaster Veilleuse lumineuse House Of Disaster TEDDY-Lampe à poser LED Ours avec chapeau Résine L22.5cm Blanc
    Lampe à poser LED de la collection Teddy éditée par House Of Disaster composée d'un diffuseur en poly-résine translucide en forme d'ours stylisé portant un chapeau, cette lampe est équipée d'un cordon d'alimentation avec prise de secteur et interrupteur. Teddy est le cadeau idéal pour tous les amateurs d'ours

Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96%
Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96%

ETATS-UNIS. –- (Ammoland.com) – En janvier 2018, j'ai publié des recherches originales sur l'efficacité des pistolets pour enrayer les attaques d'ours. Cela a commencé avec cette observation:

Sur Internet et sur papier, de nombreuses personnes affirment que les pistolets manquent d'efficacité pour se défendre contre les attaques d'ours. Voici un exemple qui s'est produit sur freerepublic.com:

«En fait, il y a des légions de personnes qui ont été maltraitées après avoir utilisé une arme de poing sur un ours. Même certains des magnums vantés. "

OK, donnez-nous quelques exemples. Comme vous prétendez des «légions», cela ne devrait pas être trop difficile.

Je n'ai jamais reçu de réponse. Je crois que la demande a été faite de bonne foi. Il y a eu beaucoup de conjectures sur le manque d'efficacité des pistolets de défense contre les ours. Une petite recherche trouvera une pléthore de fantaisie, de fiction, de mythologie et d'électrons pulvérisés sur le manque supposé.

Dans l'article original, il y avait 37 cas d'attaques d'ours où des personnes avaient tenté de se défendre ou de défendre d'autres personnes contre un ou plusieurs ours, avec un pistolet. Sur les 37 attaques, il n'y a eu qu'un seul échec, ce qui donne un taux de réussite de 97%.

Les critères d'inclusion dans cette étude sont les suivants: un pistolet doit être tiré pour se défendre contre un ou plusieurs ours. Si un pistolet n'était pas tiré, l'incident n'était pas inclus. Si l'utilisation du pistolet a mis fin à l'attaque, le succès a été réussi, que l'ours soit tué immédiatement ou qu'il quitte la scène, à condition qu'il cesse d'attaquer.

Toutes les méthodes de défense contre les ours ont des problèmes d'accès similaires. Une arme de poing ou une bombe anti-ours dans un sac, ou un fusil en bandoulière sans une balle dans la chambre, ne doit pas être considéré comme une utilisation de la méthode pour se défendre contre les ours. Toutes les méthodes peuvent être effectuées pour un accès facile. Ce n'est pas une faute de la méthode si l'utilisateur ne les avait pas disponibles, ou si l'attaque était trop rapide pour permettre l'utilisation.

Mes collègues et moi-même avons recherché des cas où des pistolets avaient été utilisés pour se défendre contre des ours. Au moment de la publication de l'article original, mes collaborateurs et moi-même avons trouvé 37 cas assez facilement confirmés.

En mars 2019, nos efforts renouvelés avaient permis de trouver 26 autres cas. Les 63 incidents ont eu 3 échecs, pour un taux de réussite de 95%. Les incidents sont fortement orientés vers le présent. La possibilité de publier et de rechercher ces incidents a augmenté au fil des ans. En août 2019, nous avons trouvé dix autres cas. Le total est maintenant de 73 cas, avec trois échecs, pour un taux de réussite de 96%.

Outre les défenses contre les armes à feu, il existe deux cas d'utilisation combinée de pistolets et de fusils, un cas où un pistolet a été utilisé sur un ours agressif frappé par un véhicule, deux exemples de pistolets présents mais non utilisés, un cas indéterminé, et deux exemples d'incidents non confirmés. Ces incidents sont référencés mais ne sont pas inclus dans les 73 cas ni dans le taux de réussite de 96%.

Vous n'avez pas besoin de vous fier à mon jugement ou à celui de mes collègues. Lire des succès et des échecs pour vous-même. Faites vos propres jugements. Certains liens peuvent ne pas fonctionner. Les sources sur Internet disparaissent souvent après quelques années.

Les populations d'ours et d'humains ont augmenté. Les pistolets fiables et puissants sont devenus plus populaires, légaux et généralement portés.

Les calibres de pistolet, quand ils sont connus, vont de .22 rimfire à .460 Smith & Wesson Magnum. Les plus courants sont des magnats .44 avec 23 cas, tous réussis. Voici les cas, triés par calibre et date. Pour cette mise à jour, les ajouts sont référencés avec le mot «addition» après le numéro. Il y avait deux autres cas .357 magnum, un cas supplémentaire de calibre .40, un cas dans un nouveau calibre, .44-40, quatre cas supplémentaires .44 magnum, un cas supplémentaire .45 ACP et un cas où le calibre était inconnu. Les 73 cas sont référencés ci-dessous.

Nous avons trouvé cinq cas impliquant un pistolet .22. Quatre ont réussi, contre les ours noirs. On a échoué contre un ours polaire

1. 1936, Alaska: extrait des légendes de l'ours d'Alaska Page 267 .22 Référence de Rimfire le 31 janvier 1936 ours noir

Un ours noir avec des oursons avait pourchassé M. Nutter dans un arbre. Lorsque la truie l'a suivi, il a été capable de tirer et de la tuer avec un pistolet .22.

2 1971, Idaho: D'après les récits de guides de Adventure, .22 rimfire page 62 black bear

Walt Earl était un trappeur et un chasseur du gouvernement qui guidait également les chasseurs. Il a dû tuer un ours noir et des oursons dans une chasse à la déprédation. Le chasseur a oublié ses munitions pour le magnum 0,44 du chasseur. Walt s'est réfugié sur le tronc d'un énorme pin qui avait été renversé. La truie est venue après lui.

Elle a grimpé et a marché droit dans le coffre vers moi et mon tireur de pois.

Sa tête se balançant et ses dents claquant, je retins mon coup. Derrière la barracade fragile de brindilles, je l'ai visée pour sa gorge et j'ai crié pour que les chiens la prennent. Ils ont déménagé par n'ont pas répondu au défi.

Elle se tenait à une vingtaine de mètres, toute son attention étant concentrée sur ma gorge. J'avais en quelque sorte apporté un couteau à une fusillade.

Avec huit tours restants dans mon clip de 10 tours, j'ai appuyé sur la gâchette pour viser la gorge de Bruin.

Un. Deux. Trois. Quatre. Si quelque chose, ces rondes ne la mettaient que plus en colère.

Cinq. Six. Sept. Huit.

Cliquez sur…

Sur le coup huit, quelque chose s'est passé. Rocket, ce vieux chien roux, s'est engouffré dans l'ours et a enfoncé ses dents dans le flanc de la truie. Ils ont tous deux volé. de la bûche, des griffes volant et des dents claquant dans les airs.

Alors que les chiens combattaient la truie, Earl rechargea. Puis, alors que la truie le revenait, il a tiré 10 coups de plus avec son pistolet Ruger .22. Les chiens ont distrait la truie une fois de plus. La lutte s'est déplacée dans un fourré. La truie a été retrouvée là-bas, morte de deux balles .22 qui lui avaient été fatales. Elle avait 14 trous de calibre .22. Une biographie de Walt Earl est incluse à la fin du livre.

3 1er septembre 1995, Norvège, île de Svalbard, .22 rimfire, Echec Polar Bears: Délibérations du douzième groupe de travail

Le 1er septembre 1995, deux touristes de sexe masculin ont été attaqués par un ours adulte sur une île isolée de l'est de Svalbard. Les deux touristes se sont défendus avec un pistolet de calibre .22 qui s'est révélé inefficace. Un homme a été tué, l'autre blessé. La police a par la suite tiré sur l'ours.

4. 24 juin 2012, Arizona, camping Pondorosa, .22 rimfire, ours noir, azgfd.net (calibre inconnu à ce jour)

L’ours était entré dans la tente de l’homme et l’a attaqué. Son fiancé et un enfant d’un an se trouvaient également dans la tente et ont réussi à s’échapper sains et saufs et à sonner l’alarme aux autres campeurs des environs.

Selon certaines informations, un autre campeur d'un campement voisin a tiré plusieurs fois sur l'ours avec une arme de poing à bout portant après l'attaque. L'ours a quitté la zone et on ne sait pas pour l'instant si ni combien de fois l'ours a été touché.

Calibre .22 mentionné dans l'histoire de fox10phoenix


5. 25 juillet 2016, Nouveau-Mexique, Silver City, .22 Rimfire, ours noir.

Les oursons effrayés hurlèrent pour leur mère, qui courut au coin de la rue. La femme s'est enfuie chez elle, mais ses chiens ont glissé par la porte ouverte. Une bagarre s'est ensuivie entre l'ours adulte et les chiens, au cours de laquelle la femme a tenté de faire fuir l'ours. Le mari de la femme est arrivé armé d'un pistolet de calibre .22 et a tiré un seul coup dans la direction de l'ours, a déclaré Peralta.

L'ours s'est enfui et s'est effondré à environ 40 mètres, mort de la blessure par balle, a déclaré Peralta. L'un des oursons a été retrouvé près de la maison et l'autre dans un arbre.

Nous avons trouvé un cas impliquant un pistolet .380. C'était réussi.

1. 14 avril 2006, Tennessee: de ljworld.com. Défense contre le .380 contre 350 lb + ours noir L'ours avait tué une fille de six ans et mutilé sa mère et son frère. L’attaque a eu lieu le vendredi 14 avril 2006 dans la forêt nationale de Cherokee au Tennessee.

L’ours a mordu la tête du garçon, puis s’est attaqué à la mère de l’enfant après qu’elle ait tenté de repousser l’attaque avec des pierres et des bâtons, a déclaré Hicks. L'animal prit la femme avec sa gueule et la traîna hors du sentier.

La fille s’est apparemment enfuie et près d’une heure s’est écoulée avant que le sauveteur Danny Stinnett ne trouve l’ours planant au-dessus de son corps à environ 100 mètres du sentier.

Stinnett, un chef des pompiers et des secours du comté, a déclaré qu'il s'était approché et qu'il se trouvait à environ 25 pieds lorsque l'ours l'avait chargé à quatre pattes. Il a déclaré avoir tiré sur l'ours à deux reprises avec son pistolet de calibre .380, l'effrayant.

"Je sais que je l'ai frappé", a déclaré Stinnett. «Il s'est élevé sur ses pattes arrières. C'était aussi gros que toi et moi.

Nous avons trouvé cinq cas où des pistolets de 9 mm étaient utilisés pour se défendre contre des ours. Tous ont réussi.

1. 17 août 2002 Alaska, Russian River, Pêcheurs chargés de grizzly, 9mm

Mais ensuite, l'ours s'est tourné, a levé les yeux vers Brenner et s'est jeté, a déclaré Lewis, qui a interrogé les trois hommes samedi.

Brenner tira deux fois au centre de la forme imposante se refermant à quatre ou cinq pieds. La truie, estimée à 400 à 450 livres, a été réduite. Brenner lui mit trois autres balles dans la tête.

Il a utilisé un pistolet semi-automatique de 9 mm. Lewis a déclaré qu'un tel canon de petit calibre ne contient généralement pas assez de punch pour tuer un ours. Mais Brenner a chargé le pistolet avec des balles en tôle pleine qui ont pénétré jusqu'aux organes vitaux de l'ours, a-t-il déclaré.

2 31 août 2004, Colorado: Ours noir accusé, John Tiebohl, 9 mm, Bachelor Gulch

BACHELOR GULCH – La fusillade du 31 août qui a eu lieu dans Bachelor Gulch fait toujours écho parmi les habitants de l'enclave haut de gamme. La division du Colorado poursuit son enquête sur l'incident. Le propriétaire de la résidence, John Tietbohl, a blessé un ours devant son domicile de Daybreak Ridge. Tietbohl a dit aux policiers que l'ours essayait de rentrer chez lui, puis l'a inculpé alors qu'il montait dans sa voiture le soir même. Tietbohl, qui portait un pistolet de 9 millimètres comme arme de poing pour se protéger de l'ours, a tiré sur l'animal, qui a laissé une traînée de sang alors qu'il s'échappait. Plus tôt dans la journée, les agents de sécurité de Bachelor Gulch avaient pulvérisé à plusieurs reprises spray au poivre sur l'ours près de la maison de Tietbohl, mais l'animal est resté. L’ours aurait également glissé dans le garage de Tietbohl quelques jours avant son coup de feu.

3. 20 avril 2009, Allemagne, Kassel, Brown Bear Spiegel.de, 9mm Sig est une affaire de police

Cependant, l'un des ours a attaqué le policier et l'a mordu deux fois au mollet gauche. Le policier blessé a tiré cinq ou six fois sur l'ours de 180 kilogrammes (397 livres) avec son pistolet de service. Le directeur du cirque a vivement critiqué l'action de la police, qu'il a qualifiée de "disproportionnée".

4. Dernière semaine de juillet 2016, Alaska: le guide tue un grizzly attaquant avec 9 mm

Au cours de la dernière semaine de juillet 2016, Phil Shoemaker avait utilisé un pistolet de 9 mm pour tuer un grizzly qui menaçait ses clients et lui-même. Ça a marché.

5 6 octobre 2017, Montana: chasseurs à l'arc, échec de la pulvérisation, 9 mm, Grizzly, récit de deux sources, Todd Orr et témoin oculaire, Beaver Creek


J'ai interviewé les deux sources. L'attaque a été rapportée à Fish and Game, mais n'a pas été publiée. Incident constant enregistré dans la base de données USGS.

C'était à la fin de la journée et il commençait à faire noir. Deux chasseurs à l'arc revenaient de leur chasse à l'arc. Ils portaient tous deux des bombe anti-ours et des pistolets. Ils avaient convenu que, s'ils étaient contraints de se défendre, l'un d'eux utiliserait un aérosol, l'autre le soutiendrait avec son pistolet.

Le bluff grizzly a chargé plusieurs fois, bloquant leur retour au camp.

Des coups d'avertissement ont été tirés en l'air avec un pistolet de 9 mm. L'ours s'est enfui, puis est revenu. La pulvérisation d’ours a été utilisée, mais elle n’a atteint que 10 pieds dans un vent léger et n’atteint pas l’ours. L'ours ne se désengagerait pas. Il revenait et se rapprochait. L'ours agressif a finalement été touché au pistolet de 9 mm à bout portant. Il s'est enfui. Le rapport a été transmis à Fish and Wildlife et l'ours a été retrouvé mort le lendemain. Un témoin oculaire croit que c'était un coup de feu dans la poitrine de l'ours.

Nous avons trouvé un cas impliquant un pistolet Makarov de 9,3 x 18, en Russie.

1. 2010, Russie: 9,3 mm Makarov (le plus probable) La police tente de contrôler un ours.

Ours brun abattu par des policiers après une attaque contre un vétérinaire. La police était à ce moment-là (2010) 9mm Makarov, je suis à peu près sûre à 95% qu'il s'agissait d'un simple FMJ (veste en métal). Ils ont tiré environ 8-9 coups, personne ne peut le dire. combien ont frappé l'ours

Lien vers la vidéo

Nous avons trouvé deux cas impliquant un revolver .38 contre des ours noirs. L'un était un échec, l'autre un succès.

1. mai 2013, Missouri, Rodgersville, revolver .38, ozaksfirst.com, ours noir

«L'ours était vraiment agressif et sa bouche était écumante», raconte-t-il quelque chose qu'un garde-chasse lui a raconté lorsqu'il se met en colère. "À ce moment-là, j'ai tiré sur l'ours."

L'ours a été touché à la poitrine à trois reprises, puis s'est enfui, a grimpé dans un arbre et le service d'incendie a dû se couper les membres pour le faire descendre. L'ours est finalement mort.

(sauter)

"J'ai apporté un pistolet 38 pour l'effrayer plus que tout."

Quand il a riposté et est devenu agressif, il a su qu'il devait agir, «c'était de la légitime défense». Depuis l'incident, il a reçu des courriels en colère.

2 6 septembre 2015, Nouveau-Mexique: échec. Revolver .38 Ocate, ours noir

Le chasseur a été blessé à une piqûre au pied par une botte alors qu'il grimpait dans un arbre pour tenter d'échapper à l'ours. Il a été emmené à l'hôpital Alta Vista de Las Vegas, New York, où il a été soigné et libéré.

(couper)

Lors de l’attaque de jeudi, le chasseur a déclaré à des responsables qu’il déjeunait sous un arbre quand il a aperçu l’ours et son petit dans un abreuvoir. Il a pris des photos et a commencé à filmer les animaux lorsque la mère est en colère et accusée. Le chasseur, qui n'a pas été identifié par les autorités, a grimpé à l'arbre pour s'échapper.

À un moment donné, le chasseur est tombé à 15 pieds de l’arbre puis a réussi à remonter. Il a tiré son pistolet en l'air et sur l'ours femelle pour tenter de l'effrayer, mais l'animal n'est pas parti. Il a ensuite demandé de l'aide par radio. Son guide a dit aux agents qu’il avait trouvé le chasseur accroché à l’arbre à une cinquantaine de pieds du sol.

Les enquêteurs n'ont pas trouvé de sang sur les lieux. Deux balles ont été récupérées à la base de l'arbre. J'ai interviewé Clint Henson, l'un des enquêteurs. Dans le procès-verbal, obtenu à la suite d’une demande d’information publique, le revolver était identifié comme étant un .38. Seuls cinq coups ont été enregistrés. Le revolver a été placé dans la poche du chasseur au tir à l'arc, il s'agissait donc probablement d'un revolver à canon de 2 pouces à 5 coups.

Un coup de semonce a été tiré en l'air à l'approche de l'ours. L'ours continuant d'avancer, le défenseur mit le pistolet dans sa poche et monta dans l'arbre. L'ours est monté dans l'arbre et l'a mordu au pied. Il a tiré quatre autres fois sur l'ours qui montait l'arbre vers lui. Deux fois, l'ours a reculé sur l'arbre. Il a continué à crier après l'ours, qui est finalement parti avec le petit.

Nous avons trouvé cinq cas où des revolvers .357 étaient utilisés pour se défendre contre des ours. Quatre ont réussi, un a échoué.

1. addition septembre 1956 ou 1957 Highland Valley, géologue Alex Burton, Highland Valley (Colombie-Britannique), revolver 357 Colt, Black Bear.

J'ai interviewé Alex Burton. Les détails de ses affaires sont sur le lien sur Ammoland.

Quand Alex est arrivé sur les lieux, le cuisinier était retourné à la décharge. Alex devait récupérer son revolver 357 Colt, déverrouiller la boîte dans laquelle il se trouvait, récupérer les munitions d'une autre boîte et les charger. Pendant ce temps, le cuisinier revenait de la décharge, l'ours le pourchassant. Alex a tiré sur l'ours à une centaine de mètres. L'ours a couru dans les bois denses. Alex était obligé de le suivre et, heureusement, le trouva mort peu de temps après dans les bois.

2 26 juin 1987, Montana: un grizzly est tué après avoir mordu un gardien dans la forêt du Montana .357 Magnum

Photos à Field and Stream Article ici

"Je ne voudrais pas faire une autre ronde", a déclaré Lou Kis, le gardien des 60 ans de son lit d'hôpital, après une opération chirurgicale pour la morsure qui était si puissante qu'elle a cassé l'os de la jambe sous le le genou.

M. Kris, capitaine de garde ici depuis 22 ans, a tué l'ours de 400 à 500 livres avec six coups de son revolver de calibre .357, alors qu'il le mordait.

3. ajout juin ou juillet 1991, Ontario, Canada, lac Garden, ours noir, 0,357 magnum (Colt Python) mentionné dans les commentaires sur Ammoland.

J'ai interviewé George Scott en 2019.

Le géologue gouvernemental George Scott avait un ATC (pouvoir de porter) dans l'exercice de ses fonctions officielles. Un ours noir a attaqué les glacières et a mangé des steaks et des côtelettes de porc, a perforé toutes les canettes de coca. Le lendemain matin, il y avait du brouillard et Scott est parti à la pêche, laissant son revolver en acier inoxydable Colt Python dans l’étui, chargé, dans la cabine. Il a entendu des coups de feu et est retourné à la cabine. Son partenaire avait tiré sur l'ours, mais l'avait manqué. Le lendemain matin, nous avons approché la dépendance avec du papier toilette dans une main et du Python dans l’autre. L'ours est sorti de derrière les toilettes extérieures alors qu'il était à une vingtaine de mètres. Il a tiré un coup de feu et l'ours a couru 20 mètres et a expiré.

4 20 juin 2010, Alaska: échec de la défense du pistolet géologue Grizzly Bear, .357 Magnum

Miller réussit à sortir son revolver .357 Magnum et à tirer d'un coup de feu, risquant ainsi de faire paître l'animal. Puis il est tombé sur le ventre, a enfoncé son visage dans la terre et s'est couvert le cou.

L'ours est parti pour son bras droit exposé, le rongeant et le griffant et lui arrachant l'os du bout de son coude. L'attaque a duré 10 à 15 secondes, puis l'animal s'est éloigné.

Alors que Miller se retournait et se mettait à genoux, l'ours, à seulement 40 mètres de distance, le rattrapa à nouveau.

Il a réussi à tirer deux autres coups, mais avec le bras droit gravement blessé, il pense avoir manqué l'ours. Puis il resta immobile alors que l'animal le rongeait et le griffait.

Après la deuxième attaque, Miller est redevenu mort, immobile pendant trois à cinq minutes. Il essaya de bouger et réalisa qu’il ne le pouvait pas. Il était trop grièvement blessé.

«J'espérais juste que ma radio était toujours dans la poche de ma veste et c'était le cas», a-t-il déclaré. "Je l'ai fait sortir et j'ai commencé à diffuser par radio Mayday, auquel personne n'a répondu."

5 26 juillet 2014, Montana: Parc national des Glaciers: un ours a d'abord été vaporisé, puis abattu avec un ours griffon .357

Murphy a d'abord pulvérisé un ours sur l'ours lorsqu'il se trouvait à une distance de 15 à 25 pieds, tirant un coup de son revolver .357 alors que l'ours s'était approché à une distance de 7 à 10 pieds. L'ours chargeait à l'époque. Il n'a tiré qu'un seul coup sur l'ours, qui est retombé et a cessé de bouger lorsqu'il a été touché. Beaucoup ont suggéré qu'il aurait dû continuer à tirer, mais il est difficile de discuter avec succès.

Nous avons trouvé quatre cas où des pistolets de calibre .40 avaient été utilisés pour se défendre contre des ours. Tous ont réussi.

1. 2 juin 2006, Alaska: Black Bear entre par effraction dans la maison d’Anchorage, AK Glock .40

Un gros ours noir est entré de force dans une maison d'Anchorage tôt ce matin, fouillant comme un cambrioleur et se régalant d'une boîte de chocolats avant que le propriétaire ne l'abatte avec un Glock.

(couper)

Knowlton a déclaré que l'ours avait remonté l'escalier en direction de son fils. Il a tiré sur l'animal plusieurs fois et il est redescendu.

2. ajout, 23 septembre 2008 député de mors d'ours noir de calibre 40 dans le comté de Morrow, dans l'Ohio, près de Gilead. 500 lb ours noir.

MOUNT GILEAD, Ohio, 23 septembre (UPI) – Les autorités du comté de Morrow, dans l'Ohio, ont déclaré qu'un député avait abattu un ours noir de 500 livres qui l'avait mordu à la jambe.

Une autre mention, le député Stuart Mattix.

Un de ses adjoints a été mordu à la jambe par un ours évadé en septembre. Le député Stuart Mattix a abattu un ours noir de près de 500 livres qui avait été gardé dans une maison située sur la route de comté 24, juste au sud du mont Gilead.

email du Sgt Lance Plough / 964 Bureaux du shérif du comté de Morrow

Le député Mattix est celui qui a tiré sur l'ours alors qu'il se mordait la jambe. Il portait un calibre Glock 23.40 avec des pointes creuses Winchester Ranger. Il a tiré 9 balles qui portaient principalement sur la tête et le cou des ours. Quelques-uns des ronds ont jeté un coup d'oeil de la tête. Cet incident particulier s'est produit en début d'après-midi.

3 20 octobre 2011, Ohio: Zanesville, pistolet de service, ours échappé, calibre .40 (Bureau du shérif du comté de Muskingum)

Mais bientôt, il a été confronté à un autre problème, beaucoup plus vaste. Son commandant lui a dit qu'un lion avait été coincé chez Thompson. Il est rentré, mais au lieu de trouver un lion, il a été confronté à un ours en colère.

"L'ours noir a tourné dans ma direction et a couru directement vers moi", a déclaré Merry à ABC News. «J'ai heureusement pu tirer mon pistolet de service, tiré un coup, tuant instantanément l'animal. L'ours noir est tombé à environ trois mètres devant moi.

(couper)

Fred Polk observa avec incrédulité alors qu'il regardait l'ours charger Merry et qu'un lion sauta par-dessus une clôture dans sa cour vers 17 heures. Mardi soir.

«Un des ours a inculpé le député et celui-ci a tiré. Après que l'un des lions ait sauté par-dessus la clôture, venez ici et le sous-ministre l'a abattu dans mon jardin », a déclaré Polk.

4 13 mai 2017, New Hampshire: Bristol, un officier tire, tue un ours noir agressif avec .40 cal Glock

Le chef de la police, Michael Lewis, a déclaré jeudi que, le 13 mai à 12 h 25, l'agent Thomas Seager avait répondu à un appel 911 d'un résidant du chemin Riverdale à propos d'un ours qui s'était introduit dans un garage.


Lorsque l'ours s'est avancé vers Seager, il a tiré un coup «d'effarouchement», obligeant l'ours à quitter la zone, a déclaré Lewis.


Seager a signalé l’incident au département de pêche au gibier de l’état, mais neuf minutes plus tard, le propriétaire a appelé pour dire que l’ours était de retour dans un arbre.


La deuxième fois que l'officier a répondu, l'ours est descendu de l'arbre et a de nouveau avancé sur Seager, selon Lewis.

"Un round a été tiré, mettant fin à l'ours", a déclaré Lewis.

L’animal a été tué avec l’arme de poing Glock de l’officier.

Nous avons trouvé deux cas où un pistolet de 10 mm avait été utilisé pour se défendre contre des ours. Les deux ont réussi.

1. 29 juillet 2016, Alaska: Kim Woodman tue un grizzly chargé avec 10 mm

Le 29 juillet 2016, vers 16 heures. Kim Woodman a été attaquée par une truie ours brun à Humpy Creek.

Kim avait avec lui un pistolet Glock modèle 20 de 10 mm. Il a réussi à arrêter l'attaque en tirant sur l'ours alors qu'il se chargeait. Alors qu'il se reculait, Kim a trébuché et est tombé en arrière. Il tenta instinctivement de repousser l'ours avec son pied, tout en se concentrant sur les coups de feu qui lui sauvèrent la vie. Le dernier coup était juste au contact. Il a probablement touché l'ours à la poitrine, mais a également enlevé la pointe de l'un des orteils de Kim.

2 25 juillet 2018, Nouveau-Mexique: un homme stoppe l'attaque d'un ours au Nouveau-Mexique avec Glock 20 de 10 mm

Bridger Petrini est attaqué par un ours noir pesant près de 200 kilos. Il tue l'ours avec son Glock 20 10mm lors d'un combat prolongé. J'ai interviewé Bridger. L'affaire est détaillée sur le lien.

Nous avons trouvé deux cas où des revolvers .41 magnum avaient été utilisés pour se défendre contre des ours. Les deux ont réussi.

1. dernière semaine de juin 2003, Montana: un grizzli a été attaqué, un homme a été malmené et utilisé .41 mag pour arrêter une deuxième attaque

Bozeman daily Chronicle

Puis l'ours a de nouveau attaqué, dit-il, se déplaçant incroyablement vite. C'est alors que Johnson, toujours sur le dos, a atteint le pistolet qu'il portait dans un étui à sa ceinture.

«J'avais ma main à mes côtés», a-t-il déclaré. «J'ai sorti le pistolet et j'ai explosé. Dis-moi à quelle vitesse ça va.

La balle a touché l'ours juste en dessous du museau. Elle s'est immédiatement effondrée et a presque atterri sur lui, a-t-il déclaré. Puis il se leva et y mit trois autres limaces de 240 grains.

2 19 juillet 2009, Wyoming: Clark, .41 Magnum, Grizzly

Jerry Ruth a vu le grizzli une fraction de seconde avant que ce ne soit sur lui.

En quelques secondes, l'animal pesant 275 livres avait écrasé la mâchoire de l'homme du Wyoming lorsqu'il l'avait mordu au visage, s'était fracturé la côte et lui avait perforé le poumon, laissant de profondes blessures au mollet et des égratignures au dos.

Après l'attaque, l'ours l'a laissé à ses trois petits que Ruth a vus pour la première fois alors qu'il gisait sanglant sur la terre. Quand il atteignit les oursons à environ 15 mètres de distance, l'ours se tourna de nouveau vers lui, "se mettant au carré" comme pour charger, se souvint Ruth.

Ruth s'est emparée du revolver Magnum de calibre .41 qu'il portait dans un étui pour hanche et s'est appuyée sur sa formation et son expérience en tant que policier pour sauver sa vie. Il a tiré trois fois, sauvant trois balles au cas où ses premiers coups de feu auraient échoué.

Mais l'ours se laissa tomber et ne bougea pas, mettant fin à la furieuse rencontre aussi vite qu'il avait commencé.

Nous avons trouvé un cas, qui a réussi, dans lequel un revolver Ruger .44-40 était utilisé pour se défendre contre un ours.

1, ajout 16 juillet 2002, lac Seneca, réserve indienne de San Carlos, Arizona, .44-40 Ruger Vaquero, ours noir.

Je m'appelle Rod Black. Le mois dernier, je pêchais avec mon frère à Seneca Lake, en Arizona, dans la réserve indienne de San Carlos. Juste après minuit, le 16 juillet 2002, un ours a erré dans mon camp et m'a attaqué pendant que je dormais. Il m'a ouvert la tête, sectionnant une petite artère, et m'a mordu au dos avant de me jeter par terre de mon lit.
Je me suis retrouvé dans la poussière, dans le noir, le sang coulant et jaillissant littéralement de mes blessures. J'étais dans un état de panique absolue et d'horreur. J'avais un Ruger Vaquero à côté de moi, mais dans le chaos et la confusion, je ne pouvais localiser ni le revolver ni mes lunettes et je ne pouvais rien voir ou rien entendre. J'étais paralysé par la peur et terrifié que l'ours revienne de l'obscurité et reprenne son attaque contre moi à tout moment.

Après ce qui semblait être une éternité, mais peut-être moins d'une minute, mon frère put voir la forme sombre de l'ours bouger et commença à crier. Je me suis rendu compte que nous allions mourir si je ne revenais pas à mes sens, et je suis tombé au sol et j'ai localisé mon tireur dans la boue. J'ai demandé à mon frère d'essayer de se rendre à la camionnette et d'allumer les lumières. (Il ne pouvait pas trouver la lampe de poche, car l'ours l'avait frappée au sol avant l'attaque.) Sans mes lunettes et dans une telle obscurité, j'étais presque aveugle.

Après avoir demandé à plusieurs reprises à mon frère de partir, il a réussi à atteindre le camion et à allumer les phares. (Plus tard, j'ai réalisé qu'en demandant à mon frère d'aller dans le noir d'allumer les lumières, je l'aurais peut-être envoyé à la mort – cela me hantera à jamais.)

Les lumières se sont allumées et ont révélé mon pire cauchemar: À moins de trois à quatre pieds de distance et me regardant de face, c’était l’ours. Le Bogeyman. La chose qui va bosse dans le noir. Cette chose était venue pour me tuer et manger ma chair cette nuit-là… et je le savais.

Quand il s'est tourné un instant pour regarder la lumière, j'ai essuyé le sang de mes yeux et j'ai tiré mon premier coup du calibre .44-40 Vaquero. J'étais péniblement consciente que si mon premier tour n'était pas bon, je n'aurais peut-être pas la chance d'en faire un autre. De toute ma vie, je n'oublierai jamais le son de l'explosion ou l'odeur âcre de la poudre à canon. L'ours a été frappé à ses pieds et a heurté le sol fort. Il s'est disputé pendant que je tirais encore et encore – et le maudissait pendant que je le faisais – jusqu'à ce que je frappe avec des cartouches vides.

Article de Blue Press, numéro de novembre 2002, numéro 125.

Nous avons trouvé 23 cas où des revolvers .44 magnum étaient utilisés pour se défendre contre des ours. Tous ont réussi.


1. fin des années 1960, Alaska: d'autres histoires d'ours d'Alaska page 270, 44 magnum, Alaska Magazine, janvier 1980, ours noir

L'ours a commencé à entrer dans son hangar. Il a adopté une attitude agressive et lui a dit de sortir. L'ours n'a montré aucun signe de sortie, alors il a piétiné le sol vers elle. . Vic dit, "Ses arcs avant bougèrent comme des éclairs noirs… le staccato de ses griffes rebondissant sur la porte et le cadre…. La vitesse à laquelle elle pouvait se déplacer était effrayante. Elle était trop rapide pour que je voie le mouvement. "

Elle grinça des dents et elle vint le chercher dans un flou. Il ouvrit une casquette et laissa tomber l'ours. Que serait-il arrivé si Vic n'avait pas eu un pistolet?

2 Printemps 1969, Alaska: Grizzly tué en état de légitime défense par «Dolly» Walker

Printemps 1969, comme indiqué dans l'Année de l'ours. Nizina Valley à l'est de McCarthy en Alaska. Tourné par Beverly "Dolly" Walker. Photo de Dolly avec un ours qui l'a attaquée. Elle est titulaire du Smith & Wesson .44 Magnum qu'elle avait l'habitude de se défendre à la ferme de l'Alaska.

3. Automne 1971, Alaska: plus de contes d'ours d'Alaska Page 269 grizzly

À l'automne de 1970, Al et son partenaire de chasse, Ron Trumblee, étaient partis à la chasse au gibier d'eau avec leurs fusils de chasse. Sachant qu'il y avait des ours dans la région, ils ont emballé leurs armes de poing de calibre .44 afin de se défendre contre une éventuelle attaque d'ours.

Les hommes ont entendu des bris de broussailles à proximité et se sont retrouvés face à face avec un brownie de mère en colère. Alors qu'elle chargeait, Albert a mis son pistolet à niveau et a tiré. Il a dit: «Elle a secoué la tête et a continué à venir. Quand elle fut à environ un mètre de distance, Ron dégaina et tira son pistolet par la hanche. L'ours tomba mort à quatre mètres devant moi. »Alaska Magazine, septembre 1971.

4. additon, été 1978-1979, montagnes Cootenays, Colombie-Britannique, ours Grizzly, magnitude 44, Alex Burton

J'ai interviewé Alex Burton. Les détails de ses affaires sont sur le lien sur Ammoland.

Alex contourna un tournant dans la piste où il se trouvait pour voir un grizzli à seulement 25 pieds. Alex a sorti son revolver alors que l'ours se levait et rugissait. L'ours s'est laissé tomber et a commencé à courir vers lui. Alex a tiré un coup de feu dans le sol devant lui. L'ours s'est arrêté, s'est retourné et s'est éloigné. Alex rechargea son revolver pour s'assurer qu'il disposait de six tours complets et donna à l'ours l'occasion de mettre de la distance entre eux. Après quelques minutes, Alex continua sur le chemin.

5. additon, été 1978-1979, montagnes Cootenays, Colombie-Britannique, Black Bear, magnum .44 Alex Burton


Environ 15 minutes plus tard, Alex entendit s'écraser dans les broussailles et les bois au-dessus du chemin. Il a pensé qu'il avait trop encombré le grizzli et aurait regretté d'avoir attendu plus longtemps. Ce n'était pas le grizzly. C'était une truie à ours noir avec des petits. Les oursons étaient à quelque distance et au-dessus du sentier. L'ours a couru entre les oursons et une rive au-dessus du sentier. Alex a tiré un coup de feu devant la truie alors qu'elle s'approchait de la banque. C'était suffisant. La truie se retourna et partit avec ses petits.


6 28 juillet 1996, Arizona: Magnum .44 utilisé pour arrêter l'attaque de l'ours noir, République de l'AZ, page 39 – Newspapers.com,

Article complet de Gun Watch publié en 2017

28 juillet 1996 Anna, la conseillère âgée de 16 ans – Knochel, était dans un état critique. Brett Kramer a chassé l'ours mâle de 340 livres en le tirant deux fois avec un pistolet Magnum .44.

7. ajout juillet-août 2000, Dawson City, Yukon, géologue autorisé à transporter, Black Bear, .44 Magnum

J'ai interviewé Alex Burton. Les détails de ses affaires sont sur le lien sur Ammoland.

Alex préparait une tente pour l'exploration. D'autres membres de l'équipe ont été envoyés à l'avance pour dégager une piste pour les véhicules plus petits. Alors qu'il était encombré de tente et de cordes, en train de terminer l'installation de la tente, il a vu un ours noir le suivre, à ras du sol, à une vingtaine de mètres. Alex était dans une tente. Il a ajouté que s’il avait été armé d’un fusil ou d’une carabine, il l’aurait laissé pendre à l’entrée de la tente. Il a dégainé son pistolet et a tiré sur l'ours alors qu'il n'était qu'à 5 ou 6 pieds de lui. L'ours a été renversé, puis a sauté et a grimpé dans un grand tremble, où il est mort.

À l'examen, l'ours était vieux et en mauvais état. C'était mince, ses dents étaient noires et cassées.

8. ajout juillet-août 2000, Dawson City, Yukon, géologue autorisé à transporter, Black Bear, .44 Magnum

A month later, in another tent erected a short distance away. Alex found himself spending the night alone close to the location of the first shooting. He had disrobed and was in his sleeping bag next to the tent wall. His revolver and a light were laid nearby, easily available. In the middle of the night, he heard heavy breathing and felt a body press against him from the outside of the tent. He exited the sleeping bag, naked, accessed his revolver and light, and crept to the tent entrance. Upon exiting, he saw a black bear at the corner of the tent, less than 10 feet away. The bear sat down, as a dog sits, facing Alex. Alex admonished the bear not to disturb his sleep. The bear started to move toward Alex, and he shot it with the S&W 629 .44 magnum. The bear was knocked down, then ran off. It was found, dead, the next morning.

9 24 September, 2004, Alaska: Muldoon, Hiker Kills Charging Brown Bear from 20 feet with .44 Magnum,

Original story from Anchorage Daily News

“I fired the first shot, and I aimed at its shoulders. When the first shot didn't faze it, I fired the second time, and it turned into the ditch, and I shot three more times, and it went down,” said Boyd.

Boyd was down to one remaining bullet in his .44-caliber Magnum when he called Anchorage police for assistance. State trooper Kim Babcock helped Boyd finish off the bear with her shotgun.

dix. 7 September, 2006, Alaska: Grizzly attacked Moose Hunters,  Alaska, .44 magnum, The Longest Minute

When Reed distracted the bear from its attack on me, I had time to concentrate on the holster. I saw a buckle with a strap running through it. I could not figure out how it held the gun in place, so I grabbed the buckle and attempted to rip it off. To my surprise, the buckle was actually a snap and the strap peeled away. As I pulled the revolver out, a sudden calm came over me, and I knew everything would be fine. I looked in the direction of Reed only to once again see the bear charging at me. He was about ten feet away coming up and over the initial log that I had tripped over. That was when I pointed the revolver and fired at center mass. The .44 magnum boomed in the night and the boar fell straight down, his head three feet away from where I stood. As he fell, he bit at the ground and ended up with a mouthful of sod. I stood in a dumbfounded stupor. I had no expectation that the pistol would kill the bear. My hope was that the shot would sting the bear and help scare him away along with the flame and loud report. As his head sagged to the ground, I shot him three more times in quick succession, out of fear and anger.

11 17 September, 2007, Wyoming: Flying H Ranch, Bowhunters Attacked by 600 lb Grizzly, Stopped Charge with .44 Magnum

Byrum started to pull his .44 Magnum pistol out of his holster. After bumping into Byrum, Hambelton dove to the ground and curled into a ball, with his backpack facing the bear.

“I just gritted my teeth expecting the bear to bite me,” Hambelton said.

With the bear closing to within six feet, Byrum fired a shot into the bear's neck.

“I kept telling myself, don't shoot in the head,” said Byrum, fearful that a bullet to the head would glance off the bear's skull.

As the pistol fired, Byrum tripped over a tree stump behind him. With Byrum on his back, the bear fell in front of his hunting boots.

“I thought, ‘Oh no, this is going to be bad,'” said Byrum, who could see smoke coming out of the bear's fur where he had shot him.

12 October 6, 2007, Montana: From bozemandailychronicle.com: (Tom Miner Basin), .44 Magnum grizzly

It attacked a pair of bow hunters early Saturday afternoon. One of them used bear pepper spray and halted a charge within nine feet, but the grizzly turned and charged a second time. That’s when the second hunter shot it twice with a .44 magnum pistol.

13. 2009 Nevada City Nevada, .44 magnum, black bear,

Reported by Nevada Bear Biologist Carl Lackey

Lackey said one resident reported shooting the bear right between the eyes with a .44 Magnum after the hungry giant lifted a sliding-glass door off the tracks and started toward him. The bullet glanced off and sent the bear whirling around the kitchen, and a second shot prompted him to scramble out the back door, according to local newspaper accounts.

14. June 2010, Canada, British Columbia: A Grizzly Bear, a .44 magnum, and a brush with death

Link to video on Youtube

He kept one hand on the tripod and drew the other to his holster, pulling out the gun he'd never had to use. The grizzly zigzagged toward him, roaring the whole time.

Mr. Lorenz lifted the gun and set it off, just four feet above her head. The shot was enough to startle the bear and make her turn in the opposite direction.

“This was something that she wasn't expecting, to get blasted in the face; that was enough to put a damper on killing me,” he said. “If I didn't have the gun, I would have been dead.”

15. 2010, Wyoming, Paint Creek, Shoshone National Forest, Bow hunter shot Charging Grizzly with .44 magnum

Paint Creek reenactment

A bow hunter reenacts for investigators how he fired a .44 Magnum revolver at a grizzly bear near Paint Creek in the Shoshone National Forest in 2010. Investigators followed a blood trail for half a mile, but could not located the wounded bruin.

16. July 24, 2014, Alaska:  Eagle River, 200 pound Brown Bear Sow, .44 Magnum Revolver

“This is not in an Anchorage subdivision,” Battle said. “This is out in the big woods.”

Battle said the sow attacked the man, who in turn fired at it three times with a .44 Magnum.

“The last time, I think, he got it through the lung,” Battle said. “It ran back into the alders and he could hear it wheezing.”

17. 19 March, 2015, Norway: Polar Bear attack stopped in Svalbard island, with .44 magnum handgun.

On Thursday, 19 March, 2015, a woman with a .44 magnum stopped a polar bear from attacking Jakub Moravec, 37, in the Svalbard archipelago. Polar bear attacks are expected there, and tourists are not allowed unless they carry a high powered firearm. In this case, the rifles were left outside the tents, but inside the protective alarm wire. The armed woman, mother of Zuzanna Hakova, shot the bear three times with the revolver.

18. 21 June 2015, Alaska: Details on Charging Kodiak stopped with a .44 Mag Revolver

The bear was roughly 9 feet tall and started its charge at about 20 yards away. The man shot the bear by the time it moved half that distance, Svoboda said.

“It all happened in really tight quarters,” he said. “He shot at it five times before it finally stopped and then once it was on the ground, it was still moving. So he shot it one more time and then it died.”

19. August 15, 2015, Wyoming: Grand Teton National Park: Fisherman fires warning shots with .44 Magnum, Deters Grizzly Bear Attack

According to the angler's report, he was fishing when he heard a noise behind him. He turned around to see three grizzly bears, one adult and two cubs, coming toward him. The adult bear stood on its hind legs, at which point the fisherman fired one shot into the ground to the side of the bear. The bears then turned around and departed the area. The fisherman noted that he was near the “worm hole” area of the Snake River located approximately three quarters of a mile downriver from the Jackson Lake Dam.

20. 31 August, 2015, Idaho: Bear Attacked Bow Hunter, Could not  Reach Bear Spray, Drove off Bear with .44 Magnum pistol shots grizzly

The hunter reportedly was carrying bear spray, but apparently couldn’t access it when the attack occurred. Fish and Game officials said the man was able to scare the bear off after he tried to shoot her several times with a .44 magnum revolver pistol at point-blank range.

The archer sustained injuries to his hand and wrist, but hiked out under his own power and was transported by ambulance to Madison County Hospital in Rexburg.

21. 7 August, 2016, Alaska: Successful Grizzly Bear Attack Defense with .44 Magnum

“We immediately found ourselves in a confrontation,” Kluting said. “She ended up turning around and for a split second we thought she would leave – but then she turned back and came at us full charge.”

Kluting fired off a warning shot into the creek. At that point the sow was 15 yards away.

“She ran through that without even flinching,” he said.

So Kluting aimed in the middle of the brown blur, now about 3 yards away.

“I barely had time to get the hammer back for another shot before she reached me,” he said.

She collapsed in the river about 5 feet – two steps – away from them.

22. 24 September, 2017 Montana: Father Uses .44 Magnum to Shoot Grizzly Bear off Son

Dave had closed to within six feet of Rory and the bear. Not wanting to hit Rory, hoping to get the bear to release his son, he shot the bear in the hip.

Ça a marché. The bear dropped Rory and spun toward him. His next round was meant for the bear's shoulder. The situation was dynamic. The 240 grain slug went through the bears neck.

With the bear coming at him, the bear's mouth was within two feet of his .44 Taurus when he fired the last shot. The bullet went alongside the bear's head, into its neck, penetrating the chest cavity.


23. 24 September, 2018, Montana:  Bow hunter used handgun to stop grizzly bear attack .44 Magnums

Blackfeet Fish and Wildlife Director Dona Rutherford says the man killed the moose on Monday and was preparing to move the animal when he was attacked by the bear.

Rutherford says bow hunters are allowed to carry guns and the hunter shot the bear with a handgun.

Detailed article From Rural Montana Magazine December, 2018

We have found seven cases where .45 caliber pistols were used to defend against bears. All were successful.

1. Alaska: Skilak Lake, Kenai Peninsula, From More Alaskan Bear Tales page 271, Maurice Goff and Jack.

Between bear raids, both men yelled and frantically sought the pistol (having forgotten the shotgun). Finally, Maurice found the pistol, pulled it from its holster and emptied the gun into the charging hulk.

The bear altered its course, and Maurice scrambled for a tree. He begged Jack to do likewise, but Jack refused to do so until he got his hands on the scattergun. Moments later Maurice felt the barrel of the shotgun and discovered Jack was on his way up the foot-thick cottonwood.

2 August 22, 2009, Montana: Grizzly shot with 9 rounds of .45 from a Glock 21 from gunnerforum.org reported

There was not much news coverage of my friends incident up on his place in Marias pass area here in Montana. The proper agencies investigated and found him to have defended himself against this 400 lbs sow grizzly with 2 cubs.

Roy was up on the edge of his property tending his fence line, when out of the brush she was a coming straight at him with her ears back. Roy drew and put 3 rounds of 230-gr FMJ in her neck shoulder area, then took off away from the trail about 5 yards. Roy said the bear was still coming at him, and he fired 3 more rounds into her frontal area. And again took off another 5 yards off in another direction. The sow continued to follow coming at him, so Roy fired 3 more rounds into her frontal area and she dropped taking a dirt nap.

Roy called to report the incident, and they came out and brought a metal detector to locate spent extracted shell casings. Roy was found acting within his right to protect himself against the grizzly bear attack. But they said, they wished he would have used Counter Assault Bear Spray. Roy did not have any, so they gave him a can, plus some 12 ga cracker shells, and some other 12 ga shells will rubber bullets in them.

Roy came into town and purchased a Glock 20 10mm auto now.
I'm glad Roy is okay.

3 May 28, 2010, Alaska: Denali National Park: Backpacker Stops Grizzly attack with .45 pistol

A grizzly bear that emerged from a thicket and charged two backpackers in the backcountry of Denali National Park and Preserve was shot and killed by one of the two who was carrying a .45-caliber semi-automatic pistol, according to park officials.

The killing Friday is believed to be the first instance of a hiker killing a grizzly in the park's wilderness. The killing occurred in the original Mount McKinley National Park portion of the Denali, which was expanded by two-thirds in 1980.

4. 2 July, 2010, California, Yellow Jacket Campground (.45 ) ktvn.comh black bear

Officials say the camper woke up to hear the bear going through an ice chest. He confronted the animal, and it charged and scratched the man's face.

The man shot the bear, but it got away.

Wildlife rangers tracked the bear down and killed it late Friday.

Department of Fish & Game leading the investigation attack at 2 a.m.

From pirate4x4 quote:


The man went out with a gun and tried to shoo the bear away, Macintyre said. The bear charged the man, knocking him to the ground and scratching his face.

The bear left with food, Macintyre said. The man tried to shoo it away again, but the bear charged and knocked him down again.

Macintyre said the man then fired a shot from a .45-caliber pistol, and the animal ran away.

5 7 July, 2014, Alaska: .45 vs 9-Foot Brown Bear, .45 semi-auto

Many people claim that handguns are useless for protection against bears.   Numerous examples have shown that this is a false notion.   Handguns may not be ideal as defensive weapons for bears, but they can be effective.  In a defensive situation, you have to use what is available.   In this case, a homeowner in Alaska used a .45 against a brown bear that was trying to get into his house on July 7th of this year.  He and his son were in the home.   He had scared off the animal with some warning shots just three hours before.

6. 6 September, 2015, Colorado,  Winter Park .45 handgun (Mike Porras) cbslocal.com and Mike Porras CO Fish and Game, black bear

According to Mike Porras with Colorado Parks and Wildlife, the bear came into the family’s campground while they were present and went after some food that was out.

An armed adult attempted to scare the bear by firing two shots but the bear didn’t show any fear and wouldn’t leave. The camper then shot and killed the bear and immediately reported the shooting to wildlife officers.


Colorado Parks and Wildlife has determined the shooting was justified and no charges or citations will be brought against the camper.

7. addition 25 June, 2019, Washington State, Petit Lake, .45, Glock 21


U.S.A. –-(Ammoland.com)- On 25 June 2019, a black bear charged a man, chased his dog, then pursued him up a tree until he shot and killed it with a pistol. The attack occurred in Pend Oreille County, Washington State, near Petit lake. The defender fired a shot in an attempt to scare the bear away, but that did not work.

We found that one of the previous .45 cases was done with a .45 Colt/.410 revolver, the Taurus Judge.

1. October, 2015, Idaho: Bear Attack on Sleeping Man Stopped with a .45 Colt/.410 revolver, black bear

Steven Vouch reached for his gun when he realized he was being attacked, but it wasn't there.  That is when his friend shot the bear with a .45.  Vouch is on the left in the Cowboy hat.

More extensive account in Field and Stream Here. The pistol was a Taurus Judge

I yelled and started reaching for my pistol, but the bear had shoved it out of reach while rummaging around. But then Bobby woke up and saw him standing over me and grabbed his Judge revolver. He lifted the tarp to see and then, sticking the gun right above my head, shot the bear in the face from, like, a foot away.

We have found one case where .45 Super pistol was used to defend against a bear. It was successful.

1. 6 Oct. 2017, Wyoming: .45 Super Stops Grizzly Bear Charge

The hunters jumped up and separated. The bear momentarily halted. Kelley fired a warning shot from his .45 Super. The bear moved away a little, behind some fire killed trees and brush, then came in again, fast. Kelly fired again, and the bear went down, rolled down slope and came to a halt, motionless.

We have found two cases where .454 Casull revolver was used to defend against a bear. They were successful.

1. About 1993, Alaska, Kenai peninsula, .454 Casull, Craig Medred Grizzly Field & Stream February, 2003 Letters. (numerous mentions in Medred's columns)

And here I thought the Kenai Penisula brownie I shot off my foot with a .454 Casull about 10 years ago got the worst of it.

2 2 August, 2009, Alaska: Kenai Peninsula, Charging Brown Bear Stopped with Ruger .454 Casull,

Because of many bear-related incidents in this area, Brush always has brown bears on his mind…even when walking a well-maintained road. On just such a road, less than 500 yards from his house, Brush stopped when he heard a twig snap behind him. Turning his head toward the sound, Brush saw a monstrous brown bear charging toward him. “There was no warning,” he stresses. “None of the classic teeth-popping or woofing, raising up on hind legs, or bluff-charging that you read about. When I spotted him he was within 15 yards, his head down and his ears pinned back. He was coming like a freight train…in total chase-mode.”

Brush instinctively back-pedaled to avoid the charge, drawing the Ruger from its holster. “I fired from the hip as he closed the distance,” Brush recalls. “I know I missed the first shot, but I clearly hit him after that. I believe I fired four or five shots. ”

Brush finally fell on his back on the edge of the road. Miraculously, the bear collapsed a mere five feet from his boot soles, leaving claw marks in the road where Brush had–only seconds before–been standing. The bear was moaning, his huge head still moving, as Brush aimed the Ruger to fire a finishing shot. “By then my gun had jammed,” Greg says. “I frantically called my wife on my cell phone and told her to bring a rifle. When she arrived I finished the bear.”

We have found one case where a .460 Smith & Wesson magnum was used successfully.

1. May 18, 2018, Wyoming: Cora, 460 Smith & Wesson magnum   Grizzly.

The two men with bear spray had fallen 50 yards behind. The dog alerted on something. Noah thought it was some sort of big animal. Then he saw the bears, a grizzly sow and cubs, uphill. He yelled at the dog, but it was too late. The dog came running back. The sow grizzly charged, moving extremely fast. His friend from Chicago bolted back down the trail. Noah had his revolver out, as the bear came to a stop, just a dozen feet away

We have found nine cases where the handguns used to defend against bears were not identified. All were successful.

1. 2 August, 2005, Maine, Rangeley, Unknown pistol, black bear policeone.com

On Saturday night, a bear wandered into town and wouldn't leave, even after Officer Brian Hughes tried to scare it away by clapping his hands and firing his gun into the ground, Weymouth said. The bear then snarled and hissed before charging Hughes, who shot it with a handgun.

The animal ran off and was found dead the next day behind the town offices.

2. October 6, 2007, Montana: (Tom Miner Basin) and pistol defense of Roman Morris From mtstandard.com grizzl bear:

‘‘It charged down the hill and just drilled me,’’ said Morris, 21, of Whitewater.

Over the next 30 to 45 seconds, Morris fought with the bear as it bit and clawed, severed his left hamstring, punctured his shoulder, chomped at his head and tossed him around.

‘‘I thought the whole time, This is so messed up. I’m going to die, I’m going to die,’’’ said Morris, a pre-med major.

The bear ran off after a friend fired a pistol. Morris underwent surgery at a Livingston hospital and was recuperating Monday at his brother’s house in Helena.

3 December, 2010, Alaska: Video of the event posted

Described as an archery float hunt in Alaska. Video posted in Dec. 2010. A revolver was used to stop a charge by a sow with three cubs. The muzzle blast and splash from the bullet stopped the charge from 8 feet out.

4. Nov 2014, Massachusetts: Unknown Handgun, Defense against black bear

WEST SPRINGFIELD – A Sikes Avenue man shot and killed a black bear with single pistol-shot to the head Friday night after it started to go after his small dog, police said.

5. October, 2015, Colorado, Rockrimmon, unknown pistol, kktv.com 550 pound black bear

But likely not an incident that will result in any charges: officials say that based on the investigation, the man who fired the weapon acted in self-defense.

According to CPW spokesperson Kyle Davidson, a man living in the Rockrimmon area shot the bear after it broke into his backyard. The man told authorities that he tried to shoo it away by banging pots and pans and throwing things at it, but nothing worked.

That's when he said he grabbed his pistol.

“It was a very small backyard. The bear broke through his fence…the homeowner tried to scare the bear away, get the bear away from his house. When those efforts didn't work, he felt he needed to protect his home and his family at that point,” CPW Wildlife Officer Steve Cooley explained.

Cooley said the homeowner fired at the bear once, fatally injuring it. After the shooting, the man called 911 and reported the incident.

6. Arizona: Bow Hunter Uses Handgun to Stop Unprovoked Bear Attack In Sept, 2016

PAYSON, AZ – Authorities found two bear cubs after an archery deer hunter fatally shot an adult female bear with a handgun when it charged him in the Payson area.


7. California:  14 December, 2016, Deputy Shot Aggressive black bear in Live Oak Canyon

The family exited their vehicle and were walking up the driveway when they rounded a corner of the home and saw three bears near trash cans. One of the bears began to charge at them, according to the release.

“Fearing for his life, and the lives of his children, the deputy fired several rounds from a handgun toward the bear,” the release stated.

The apparently injured bear and the two other bears fled into the nearby brush.

8. Montana: 26 September 2018, bow hunter stopped attack by sow grizzly and nearly grown cub

A spokesman for Montana Fish, Wildlife and Parks told the Associated Press that the bow hunter was in thick brush on Montana's Rocky Mountain Front when he came across the bears at the Blackleaf Wildlife Management Area.

The hunter shot both with a pistol. The adult female bear was killed and the 2-year-old cub was wounded and had to be put down. It was unclear what led up to the shooting

9. addition 27 May, 2019, Alaska, Turnagain Arm Trail, Pistol, caliber unknown, Black Bear


“Just coming straight at them with its head down, not phased by yelling, waving arms, or even the dogs barking at it. It just kept coming,” Battle said. “Didn’t have any vocalizations or anything that would indicate defensive behavior. And that’s the kind of thing that concerns us with black bears.”

The second report happened on Monday, closer to McHugh. Battle says in that case, hikers reported seeing a bear above them on a hill. It reportedly circled around and got close to their dog. One of the hikers fired a warning shot with a pistol, driving the bear off

There were six cases where combined arms were used to defend against bears. The four with both rifle and pistol calibers are included in the interest of complete data reporting. They are not used in the calculation of the success rate. One was hit with an automobile, then shot with pistol. The one case with .357 and .44 magnum pistols is included in the 73 pistol cases. All six cases were successful.


1. Alaska: 26 April, 1993, combination 30-06 rifle and .44 magnum revolver.

Rifle jammed, pistol did not.  From dailymail.co.uk:

The hunter, now very much the hunted, shot into the bear’s body, but the grizzly continued to attack him, breaking Bagley’s jaw.

I could feel bones popping and breaking in my head, but I didn’t feel any pain

Dale Bagley, attack victim

It bit him again, crushing Bagley’s cheekbones, ripping out his entire top row of teeth from his head, and puncturing behind his right eye. Another bite pulled away at the top of Bagley’s skull, and wrenched his entire body upwards.

That gave Bagley just enough room to let off more shots, and mercifully, the bear ran off.

2. Oregon: Black Bear, wounded with .338 rifle; Glide, 31 May, 2008 .45 pistol and .44 magnum revolver

GLIDE, Ore. — Aaron Wyckoff didn’t start to panic until his .45-caliber pistol quit firing, and the bear kept chewing on his arm.

So, he recalls, he tried to pull the bear’s jaws apart. Then he tried to roll down the ridge where he and the bear were wrestling. But the bear grabbed his calf, pulled him back and went for his groin.

Wyckoff said he countered by shoving his pistol and his hand into the bear’s mouth. But by then, the struggle in the Cascade Range in Southern Oregon attracted the attention of Wyckoff’s party, and other hunters rushed over.

Justin Norton fired a round from his .44-caliber pistol into the black bear’s stomach, to no avail. He approached the bear, put the gun behind its ear and fired again. It finally rolled away.

“I walked right up to his head, and he didn’t even look at me,” said Norton, 26.

With the dying bear still struggling, a final round finished him off.

“He was dead. He just didn’t know it,” Wyckoff said. “It was just all adrenaline.”

Wyckoff was helping friends track a wounded bear May 31 on the last day of the hunting season.

Fifteen-year-old Chris Moen of Glide, who had drawn the tag, hit the animal in the shoulder with a .338-caliber rifle round, but he and his father couldn’t pick up a trail of blood.

In this account, the pistol is revealed to be a Llama .45 with a 3.25 inch barrel. From shootersforum.com.

3. June 2010, Louisiana,  Walker, Bear shot by officer with a .40 cal (9 mm?) after being hit by car. (combination)

A Walker Police Department officer arrived on the scene at Burgess Ave. near Tiffany St. around 11 p.m. to investigate the auto incident and determine what kind of animal the vehicle had struck. The driver was not able to identify the animal before it moved into a wooded area near the accident site. While searching the wooded area for the animal that was struck, the officer came upon the black bear, startling the injured bear and forcing the officer to react in self defense.

Dr. Jim LaCour, Louisiana Department of Wildlife and Fisheries (LDWF) veterinarian, determined the bear had moderate to severe internal injuries from the vehicle accident, but could not determine if the bear would have survived those injuries.

The bear was an adult male weighing between 350 and 400 pounds. LDWF records indicate the bear was previously captured in 2008 in Patterson, but had not been reported as a nuisance bear since. Nuisance bears are captured, tagged and released using aversive conditioning in an effort to dissuade them from returning to residential areas.

The Walker Police department said the pistol at that time was most likely a .40 caliber, but might have been a 9 mm.

4. Wyoming: September 2010, Elk Hunters at Bruin Creek, Thorofare Country .44 magnums, .45-70 rifle

Ten minutes later another grizzly approached.

“The grizzly bear appeared to be heading towards the elk carcass and them, but they did not shoot at the time, instead they watched it in the hope it would go by the three of them,” the investigation said.

But the second grizzly, also a boar, didn’t veer away, the hunters reported. When it got within 10 feet of one of the men the entire party opened fire, letting loose nine rounds from two .44 magnum revolvers and the .45-70 rifle.

Only two of the shots connected, a necropsy would later determine.

5. Wyoming: Thorofare Country south of Yellowstone, Grizzly at 10 feet, .44 magnum and .357 magnum, September, 2013 (report from 2015)

Then at about 2:45 p.m., a collared boar grizzly identified as bear No. 764 came uncomfortably close. The group’s canister of bear spray was in a backpack by their horses. A warning shot went off, but the big grizzly didn’t turn back. “The bear stood up and growled, like something you would see in a movie,” an eyewitness later told investigators. From less than 10 feet away, the guide and camp worker drew their .44 and .357 magnum revolvers and together fired four times, ending the 17-year-old bear’s life.

6. Oregon, May 22, 2016 Shane Thomas, 30-06 Rifle, and semi-automatic pistol.

Finally, Thomas said he was able to kick the bear hard enough to knock him back and grab the pistol. Just as the bear went for his leg again, he fired two shots: the first did nothing, but the second pierced the animal’s gut and forced it to retreat.

Battered and bloodied, Thomas got to his feet and scrambled back to the top of the ridge where he could use his cellphone, which still worked despite being damaged.

To summarize, we have found 73 verified cases where pistols were used to defend against bear attacks. In addition, for complete data reporting, are four cases where bears were shot at with both rifles and pistols, and one case where the bear was hit by a vehicle, making it difficult to determine the efficacy of pistols alone.

Of the 73 strictly pistol defense cases, three classify as failures. There was the use of a .22 handgun against a polar bear in 1995, in Svalbard, Norway. There  the use of a .357 against an Alaskan grizzly by a geologist on 20 June, 2010. It is likely the bear was not hit in that incident. The third was the 6 September, 2015, New Mexico incident with a black bear sow and cubs, where the defender climbed a tree and used a .38 revolver. An official reported the defender said he shot in the air and at the bear. The bear backed off twice, but did not immediately leave.

There were four successful defenses with .22 rimfire. Three black bears were killed. One ran off and was later killed by officials. One defense with a .22 rimfire against a polar bear was unsuccessful.

There was one successful defense with a .380 pistol. The black bear ran off.

There were five successful defenses with 9 mm pistols. The four grizzly bears were killed, the black bear was wounded and ran off.

There was one successful defense with a 9.3X18 Makarov. The grizzly was killed.

There was one failure and one successful defense with a .38 revolver. One black bear was killed, the other was not captured or recovered.

Four of the five uses of the .357 were successful. One was against a grizzly that was stopped with one shot, but then escaped. Another grizzly was killed with six shots fired. One was a failure against a grizzly bear. Two were  successful against black bears; both were killed.

There were four uses of .40 caliber pistols, all against black bears, all successful, all of the bears were killed.

There were two uses of a 10 mm pistol, one  against a grizzly, one against a black bear (cinnamon color phase). They were successful and the bears were killed.

There were two uses of .41 magnum revolvers. Both were against grizzly bears, both were successful and the bears were killed.

There was one successful use of a .44-40 revolver against a black bear, which was killed.

There were twenty three uses of .44 magnum revolvers. All were successful. Six were against  black bears, one was mortally wounded but finished off with shotgun slugs, three were killed, a fifth ran off, superficially wounded, the sixth ran from a warning shot. Sixteen were against grizzly bears.  Nine were killed without assistance. Three were driven of with “warning shots”. One was driven off, without evidence of being wounded.  Two were wounded and not recovered.  One was wounded and finished off at the scene with a shotgun slug.  One was against a polar bear. It was wounded and driven off, then euthanized by local authorities (most likely with a rifle).

There were seven uses of .45 caliber semi-auto pistols against bears. All were successful. Three were against a black bears. One was killed, one was killed later,  with additional shots, by responding authorities.  Four were against grizzly bears. Three were killed with multiple hits from the .45 caliber pistols. One was driven off at night and not recovered.

There was one successful use of a .45 Colt/.410 revolver, the Taurus Judge.  The black bear was driven off, fled up a tree, and was finished off with a rifle (the pistol was a Taurus Judge).

There was one use of a .45 Super pistol. It was successful. The grizzly bear was killed.

There were two uses of a .454 Casull revolver.  One grizzly was killed while biting the victims leg. Another grizzly was shot while charging. It was finished off at the scene with a rifle brought by the defender's wife.

There was one successful defense with a .460 Smith & Wesson magnum revolver, against a grizzly. The bear was killed.

There were nine cases of pistol defenses against bears where the pistol caliber was not identified. All were successful. Six were against black bears. Four of those were killed, one ran off and was not recovered, one fled after a shot was fired. Three were grizzly bears. Two ran off and were not recovered. It was not determined if they were wounded or not. A grizzly sow was killed and the two year old juvenile with her was wounded and later euthanized.

There was one case where both .357 magnum and .44 magnum revolvers were used. The grizzly bear was killed.

Including the combined arms cases, there were 34 defenses against black bears, 41 defenses against grizzly bears, and 2 defenses against polar bears.

Three failures out of 73 pistol cases where pistols (not pistols and rifles) were used to defend against bears translate to a 96% success rate for the use of handguns against bears.

Successful bear defenses with a pistol are probably under-reported, much like successful firearm defenses against criminals. If a predatory black bear is shot and runs off, there are strong incentives for the shooter to avoid reporting the incident.  Incidents, where no human is injured, are seldom considered news. This creates a selection bias against successful pistol defenses against bears. There are numerous anecdotal accounts of successful pistol defenses against bears, which cannot be verified.

Predatory black bear attacks are the most common fatal black bear attacks in North America.  31 of the pistol defenses listed above are defenses against black bears, or 42%. In March, I stated it was reasonable to expect the actual number to be 30 or more. The new numbers confirm the prediction. I expect the percentage to continue to rise.  Black bear predatory attacks often give potential victims good opportunities to use a pistol effectively. There is a considerable incentive not to report such incidents.

I have two reported instances of successful bear defenses with a .38 special revolver. One against a black bear, and one against a grizzly. I have not been able to verify either. I have found two more reported cases of the successful use of the 10 mm pistol, and one more for the .357 magnum, but have not been able to verify them.

Even in the age of the Internet, reports can become difficult to find after a few years. I recall an incident where an Alaskan State Trooper killed a grizzly bear with his duty pistol, while an associate with a 12 gauge shotgun did not fire. I have not been able to find that report. It may have been the 2013 incident where unarmed Thomas Puerta was killed and eaten. I am not certain.

The often-cited Efficacy of firearms for bear deterrence in Alaska by Tom S. Smith, Stephen Herrero, and others, included 37 instances with handguns.

The study includes incidents when handgun use was attempted, even if the gun were not fired, when a bear attacked a human.  The instances collected were from 1883 to 2009.  They recorded 6 failures to stop the attack out of the 37 instances. That is an 84% success rate.  The different selection criteria (pistol fired v. pistol attempted to be used) can explain some of the difference. The Efficacy authors limited their data to cases in Alaska. Our study looks at all cases that can be reasonably verified in print or video, or by interview. Pistol and ammunition technology have greatly improved since 1883.

The authors of the Efficacy of firearms have not released their data.  There could be as many as twelve instances of overlap between the Efficacy of firearms data set and our collection.  A combination of the data is not useful unless the Effficacy of firearms data set is released. We cannot know how many of the six failures of the efficacy study were because the handgun was not fired, for any of numerous possible reasons.

Because the problems of accessing long guns, handguns, or bear spray apply to all of the defensive methods, the most reasonable comparison is to only consider those cases in which the firearm was fired or the bear spray sprayed.

All of the instances cited in this article can be verified independently.

Here are three famous cases which were not included in this study. Two were not included because no shots were fired. The third case (Sommers) was not included because it cannot reasonably be determined if it was a successful defense with a pistol.

The Todd Orr case was not included. It is likely Todd would have avoided injury if he had prioritized using his pistol instead of bear spray. He did not fire his Rock Island 10 mm or attempt to do so.

Tom Sommers attempted to use bear spray but was unable to make it work. The bear attacked him and he was unable to fire his pistol.  His friend used bears spray and the bear stopped the attack. Tom fired a shot, and the bear did not come back. Not classified as either a pistol failure or a success.

The Mark Uptain case was not included. Mark Uptain's Glock 10mm was never fired because Cory Chubon did not know how to operate it. It was holstered without a round in the chamber.

The Orr, Uptain, and Sommers cases might have been considered pistol failures if they had been considered in the Efficacy study. The were not in the Efficacy study, because they did not happen in Alaska.

Here are two examples of cases that sound authentic, but were not able to be documented. No date or location was included, or name of person involved. Several others have been found. Numerous other examples exist.

from S&W forum, includes a picture:

Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96% Originally Posted by grasshopper Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96%

It was many, many years ago, but a chance encounter I'll never forget, and meeting a bear was the last thing on my mind at the time. No way out so I had to pull the trigger.

.45 Colt Single Action loaded with 255 gr. lead SWC and 8.5 grains of dirty old Unique powder.

One lucky shot between the running lights & it was all over. And yes, I was scared shi*less.

From clipsoon.com:

I GUARANTEE you the trigger pull & recoil will be the LAST thing on your mind in an actual Griz attack! I lived AK bush for 27 yers & was bear attacked 4 times. When the SHTF your adrenalyn levels spike & your attention is on the BEAR, not the gun! You'll never feel the recoil nor hear the report. TOTAL focus is ON the BEAR!! BTW, my backup handgun was a 44 mag redhawk w full length bbl (7 1/4 inch) shooting 320 grain WFN Hard Cast @ 1200 FPS & THAT WAS MARGINAL!! Only shot one small 6 ft black bear directly in the chest w the muzzle pushing it back when the gun went off. Flipped it out of my video stand w the sternam, heart & backbone blown out its back. Hit the ground dead w the entire muzzle blast INSIDE the bear. Her jaws were 2 inches from my nose when the gun went boom. NOT a fun experience. When bears attack its FAST!

We are continually working to increase the data set of pistol defenses against bears. If you have information about an incident outside of those shown, with locations and dates, please send it to us. There are obvious gaps in our data. There are likely many cases documented in books or local sources that are not easily available on the Internet. If you know of such a case, or one that can be supported with witnesses and/or pictures, but was not published, please submit it.

I urge people to send in all documented cases of pistol defense against bears, including all failures.  If you have additional details about cases in this article, please contact us.

All cases we have been able to document, since 1936, where a pistol was fired in defense against a bear, have been included in this article.

As of this writing, one case of defense against bear attack with handguns is being investigated in Montana. It was not included in this update.

Three  failures out of 73 incidents is  a 96% success rate for pistol defenses against bears.  Using a pistol to defend against bear attacks is a viable option.


About Dean Weingarten:Défense par arme de poing ou pistolet contre l'attaque de l'ours: 73 cas, efficace à 96%

Dean Weingarten has been a peace officer, a military officer, was on the University of Wisconsin Pistol Team for four years, and was first certified to teach firearms safety in 1973. He taught the Arizona concealed carry course for fifteen years until the goal of constitutional carry was attained. He has degrees in meteorology and mining engineering, and recently retired from the Department of Defense after a 30 year career in Army Research, Development, Testing, and Evaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *